No Vox
Accueil du site > Bibliothèque

Bibliothèque

Articles de cette rubrique


Les prêts pourris de l’Europe à l’Afrique (Bibliothèque)

vendredi 3 décembre 2010

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont l’État français est actionnaire, encourage la corruption et l’évasion fiscale en Afrique. C’est l’accusation lancée par le collectif Counter Balance, dont fait partie l’ONG Les Amis de la Terre. Dans un rapport récent, Counter Balance analyse comment les prêts de la BEI « vont à l’encontre de toute logique de développement ». Ces prêts sont accordés de plus en plus via des banques et fonds d’investissements « aux exigences de rentabilités exorbitantes ». Et 60% des fonds d’investissements examinés par les auteurs sont enregistrés dans l’Île Maurice, paradis fiscal notoire.



Une nouvelle offensive dans le monde de la viande industrielle : les multinationales du Sud (Bibliothèque)

lundi 22 novembre 2010

GRAIN est une petite association internationale sans but lucratif qui oeuvre pour le soutien de petits paysans et de mouvements sociaux dans leurs luttes pour une agriculture contrôlée par leurs communautés et basé sur la biodiversitée. Elle a publié en octobre 2010 cet article sur l’expansion de l’industrie de la viande.



Le grand théâtre belge de la gouvernance (Bibliothèque)

jeudi 11 novembre 2010


Le Prix Nobel de la Paix, c’est la Guerre ! (Bibliothèque)

vendredi 5 février 2010

L’une des dernières tribunes de l’historien et militant Howard Zinn, mort en janvier 2010 à l’âge de 87 ans. Auteur d’une synthèse magistrale de l’histoire faite par les luttes des mouvements populaires, des syndicats et des militants des droits sociaux, traduite par Frédéric Cotton sous le titre "Une histoire populaire des Etats-Unis" (Agone)



Total ne délocalise pas par hasard (Bibliothèque)

mercredi 3 février 2010

Lors du colloque co-organisé par No Vox en novembre 2009, un représentant des salariés de Total au Burkina Faso (voir la vidéo) a fait le point sur la lutte des travailleurs pour obtenir la prime de bilan qui leur était due alors que le groupe est ultra bénéficiaire et le licenciement des délégués syndicaux qui s’en est suivi. A Dunkerque, ville sinistrée par la désindustrialisation d’Etat à partir des années 80 - qui n’est pas sans évoquer le cas de Koulikoro avec la fermeture des huileries de Huicoma - ce sont les salariés de la raffinerie des Flandres qui sont aujourd’hui menacés de perdre leur emploi : Total souhaite délocaliser ses usines... et la pollution.



Renouer avec un anticapitalisme assumé (Bibliothèque)

mardi 2 février 2010
Au risque de paraître paradoxal sinon provocateur, je dirai que le principal acquis de l’altermondialisme réside dans ses limites. Au vu des (maigres) résultats obtenus face aux « mutations » et aux « bouleversements » non pas du début du siècle – ils ne datent pas du 11 septembre 2001 – mais des (...)


Grands événements internationaux et droit au logement (Bibliothèque)

mercredi 25 novembre 2009


Le syndicalisme et ses armes (Bibliothèque)

mercredi 18 novembre 2009

Un exemplaire de ce dossier, dirigé par Christophe Patillon, ainsi que d’autres livres ont été offerts aux travailleurs de Huicoma à l’occasion de la visite de la délégation No Vox. On peut le télécharger directement sur le site de l’éditeur



Histoire d’une lutte victorieuse

Et La Ciotat a sauvé son chantier naval (Bibliothèque)

mardi 3 novembre 2009

La lutte des licenciés et des non-licenciés de Koulikoro, et avec eux de toute une région, évoque la lutte des ouvriers d’Europe contre la désindustrialisation massive des années 80 à nos jours. Dans le cas de la Ciotat, la lutte fut victorieuse...



Du Kenya au Mali, deux salutaires dynamitages (Bibliothèque)

mardi 3 novembre 2009

Janvier 2007. Le Forum social mondial est organisé pour la première fois en Afrique. Pendant une semaine, Nairobi vibre au rythme d’ateliers placés sous l’antienne de l’autre monde possible. Un monde… qui marche, lui aussi, sur la tête. L’« activistocratie » de l’altermondialisme est logé dans de troubles hôtels de luxe. L’un appartient à celui qui est alors un très fortuné ministre de l’Intérieur ( John Michuki, propriétaire du Windsor Golf Hotel and Country Club, aujourd’hui ministre des Finances) connu pour avoir commandité tortures et ordres de « tirer pour tuer » ; l’autre fut, durant les années précédant l’indépendance, le haut lieu des colons racistes avant de contribuer financièrement à la politique israélienne dans les années 1970. Sponsorisé par la compagnie de téléphonie mobile Celtel, le grand « carnaval capitaliste » des alters est par ailleurs organisé dans le complexe sportif de Kasarani que surveillent des paramilitaires ayant pour ordre d’interdire l’entrée à la « racaille sniffeuse de colle du bidonville de Korogocho ». « Il est temps de prendre du recul par rapport aux ONG internationales et de revenir aux organisations sociales de terrain, à cette base ou se mènent les réelles transformations de société », conclut l’auteur de ce texte au vitriol, l’Indien Achal Prabhala



Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 35502

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Bibliothèque   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License