No Vox

Mémorandum de l’Union sur le cas de la Zone de l’Office du Niger

jeudi 3 mars 2011

Du point de vue de l’accaparement des terres, on recense : un contrat en bail emphytéotique de 100 000 ha au profil de la République de Libye au nom d’une société fictive Malibya, 14 000 ha pour N-Soukala exploité par une société chinoise de canne à sucre. Le groupe Français de l’agrobusiness DreyFus avec un partenaire “économique de la place, Grand Grenier du Bonheur” exploite des milliers d’hectares, le groupe Tomota exploite 100 000 ha dans le cercle de Macina et 100 000 ha dans le cercle de Ténékou pour la culture du blé, GDCM dirigé par un opérateur économique malien, Modibo Keita, a commencé l’exploitation de milliers d’hectares dans le cercle de Niono avec toutes les peines infligées aux populations par ses prédécesseur, déplacement des villages, expulsion, emprisonnement des certains paysans revendiquant leur propriété. Dans le cercle de Kati, l’entreprise chinoise COVEC exploite 100.000 ha de carrière, des dizaines de paysans de Yeguebougou et de Fonsira sont expropriés.

lire aussi "Au Mali, comme ailleurs en Afrique, la cession de terres crée la polémique" (AFP)


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 34985

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Mali  Suivre la vie du site Union des associations et coordinations d’associations (...)   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License