No Vox

Communiqué de l’Union des démuni(e)s du Mali du 16 mars 2010 sur les suites politiques de la marche réprimée du 9 mars

mercredi 10 mars 2010

Communiqué de l’Union 16 mars 2010

- Le mardi 9/3/10 la marche a eu lieu comme prévue même si nous n’avons pas pu atteindre la primature. En effet, la marche a été reprimée violemment par la police faisant des blessés graves et des arrestations.

- Le mercredi 10/3/10 lors du débriefing au siège de l’UNION, des coups de téléphones nous parvinrent invitant le sécretaire général de l’UNION à une importante réunion au ministère de l’administration territoriale et des collectivités locales le vendredi 12/3/10. Nous avons aussitot compris qu’à ce mercredi jour du conseil des ministres, notre marche avortée était à l’ordre du jour. Selon les rumeurs, le Président de la République aurait donné des instructions fermes pour rencontrer l’UNION.
- le vendredi 12/3/10, trois membres de l’UNION dont les sécretaires générauxFamory Kamissoko et Massa Koné, le chef de village de Faladiè Ibrahim Touré ont répondu à l’invitation.

étaient présents à cette rencontre :
- le gouverneur du district de Bamako
- le chef de cabinet et le conseillé technique du ministre de l’administration territorile et des cxollectivités locales
- Le conseillé technique du ministre des logements et des domaines
- les différents techniciens chargés des domaines et de l’urbanisme
- 2 représentants de l’IGM
- les réprésentants des maires des 6 communes et du cercle de Kati.

En attendant le PV de cette réunion que nous vous ferons parvenir dès que possible, veuiillez noter ci-après les points forts de cette réunion :

La réunion était présidée par le chef de cabinet du ministre de l’admnistration territoriale. Le seul point de l’ordre du jour portait su l’examen des revendications de l’UNION dont vous connaissez déjà le contenu.

A l’ouverture de la réunion, le président de séance a proposé l’examen des revendications cas par cas et commune par commune. Les 4h de débats houleux entre les techniciens et les représentant de l’Union n’ayant avancé à rien, le Président a fait une autre proposition à l’Union qui fut acceptée. L’ordre fut donné au gouverneur de créer une commission avec l’union et d’élaborer un emploi de temps concernant l’examen des revendications cas par cas des 6 communes de Bamako, du cercle de Kati et de la région de Sikasso. la prochaine rencontre a été fixée au mardi 16/3/10 à 10h au gouvernorat. La séance a été levée à 12h 25. Massa Koné

NB : L’Union reporte la marche du 26 mars 2010.

Mise à jour 14 mars 2010 : Les militants arrêtés ont été libérés le 10 au matin suite à une importante mobilisation nationale et internationale. Une réunion a eu lieu au ministère. Dans l’attente de résultats, une nouvelle marche s’organise pour le 26 mars.

Lire l’article du journal Malien l’Indépendant consacré à la marche


Une marche avait lieu le 9 mars à Bamako à l’appel de l’UACDDDD, Union des Associations et des Coordinations d’association pour le Développement et la défense des droits des démunis, membre du réseau No-Vox. Des milliers d’habitant-e-s, de paysan-e-s de différentes communes de Bamako et des cercles de Kati et Sikasso marchaient pour demander l’arrêt des déguerpissements (expulsions), des expropriations de terre et de la spéculation foncière tant dans à Bamako que dans les zones rurales alentours et le recasement des déguerpi-e-s.

Alors que cette marche se déroulait pacifiquement, l’état malien l’a sévèrement réprimé. A cette heure, quatre militant-e-s ont été transportées à l’hôpital suite aux matraquages violent et à l’utilisation de gaz lacrymogène et six militant-e-s ont été arrêtés. Actuellement, ils sont réunis à la Bourse du Travail de Bamako et envisagent de reprendre leur marche dans l’après-midi. Elles et ils ont besoin de notre solidarité active et notre soutien !

Envoyez des fax et mails de protestation ou téléphone à la mairie de Bamako et aux ambassades maliennes pour exiger :
- la libération des six militant-e-s arrêté-e-s
- le respect du droit démocratique de manifester
- l’arrêt de la répression de cette marche pacifique.

Mairie de Bamako : email:mairie@cefib.com Tél. 222-29-46 / Fax : 222-55-40

Ambassades du Mali :

FRANCE AMBASSADE DU MALI EN REPUBLIQUE FRANÇAISE AMBASSADEUR : SEM. Mohamed Salia SOKONA ADRESSE : 89, RUE DU CHERCHE-MIDI PARIS 75006 TEL. : (331) 45 48 58 43 FAX : (331) 45 48 55 34


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 34329

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Mali  Suivre la vie du site Union des associations et coordinations d’associations (...)   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License