No Vox

Un déguerpissement exemplaire à Ouagadougou

Un article de Patrick Taliercio

lundi 12 octobre 2009

L’opération du déguerpissement des habitants des quartiers concernés par le projet ZACA (Zone d’activité commerciale et administrative) à Ouagadougou fut décrétée, en novembre 2004, « modèle de bonne gouvernance » par ONU-habitat, lors du lancement, dans cette ville, de sa campagne sur la sécurité d’occupation foncière et immobilière au Burkina Faso. La création en 2005 d’une Banque de l’habitat du Burkina Faso, censée promouvoir le logement social, sur initiative personnelle du président Blaise Compaoré, n’est sans doute pas étrangère à ces honneurs. Non plus que la volonté déjà ancienne du pays de se positionner comme la Suisse de l’Afrique de l’Ouest, cohérente avec le projet actuel de redessiner Ouagadougou sur le modèle de Genève [la suite dans le document à télécharger ci-dessous]

Sommaire

CONQUÊTE SUR LE FONCIER COUTUMIER

LE BON ÉLÈVE BURKINABÉ

LE PRÉCÉDENT SANKARISTE

LE PROJET ZACA

SUS AU SECTEUR INFORMEL

RÉSISTANCE

QUARTIER POPULAIRE CONTRE BANLIEUE RÉSIDENTIELLE

LE PROJET « OUAGA 2000 »

AU NOM DU DÉVELOPPEMENT

Télécharger cet article : Agone3839_PT-2.pdf

Article paru initialement dans la Revue Agone, Villes & Résistances sociales, n°38-39, 2008.


Documents joints

12 octobre 2009
Document : PDF
113.2 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 36487

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Déguerpissement   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License